Blogue
Cinéastes invités
image
Croche égal
par Jean-François Lesage, 2018-05-10

Pour le blogue de 24 images du mois de mai, j’ai décidé de mener une petite enquête : quels sont les aphorismes, les citations, les fragments de sagesse qui habitent le processus créatif des cinéastes et des artisans, artisanes du cinéma ? J’en ai contacté une quarantaine. Certains ont puisé dans le journal de leurs propres pensées sur le métier, d’autres nous livrent des joyaux venant d’artistes, de philosophes ou d’illustres anonymes. Voici ce que j’ai recueilli.

 

---

Frédérick Tremblay

 

«L’art serait tout à fait inutile si chacun était capable de goûter consciemment la beauté profonde de la minute qui passe… Le cinéma est un acheminement vers cette suppression de l’art, qui dépasse l’art, étant la vie.»

Louis Delluc (1890-1924)

 

«Il aurait été plus logique que les films muets soient nés des films parlants plutôt que l’inverse»

Mary Pickford (1892-1979)

 

“… On filme lui de nuque et moi en visage et ensuite moi de nuque et lui en visage et de nouveau lui de nuque et moi en visage et de nouveau moi de nuque et lui en visage… et si vous ne comprenez pas la langue, vous ne comprenez rien, mais si vous comprenez la langue, vous pouvez fermer les yeux…”

Otar Iosseliani (2014 conférence Cinematek)

 

Question dans l’audience : «Bresson, pourquoi faites-vous des films frustrants pour le spectateur?»

Réponse de Bresson : «De quel spectateur parlez-vous?»

Robert Bresson (conférence de presse de L’Argent, Cannes 1983)

 

L’image ci-dessous est tirée de Toutes les poupées ne pleurent pas de Frédérick.

 

---

Olivier Godin

Je réfléchissais à ta question et je me disais que dans mon cas ça devait dépendre du projet. Pour l’instant, voici un florilège de citations d’Hervé Bouchard tiré de ses Abrasifs. Je le relis beaucoup ces temps-ci pour mon prochain projet. 

 

1. Jouer et être, c’est la même chose. Sauf qu’on peut arrêter de jouer. Mais là, ça devient ennuyeux.

2. Quand on joue, on est plus que quand on ne joue pas.

3. Le conteur donne à voir des choses qui ne sont pas qui ressemblent à des choses jamais vues dont on peut être assuré qu’elles sont.

 

L’image de couverture est tirée d’En attendant Avril le film à venir d’Olivier.

 

---

Dominic Gagnon

 

«croche égal»

pour moi décrit assez bien ces situations ou tout est croche mais de façon homogène, égal. Ce qui forme un équilibre. Tous mes films rentrent dans cette catégorie.

 

Voici un lien vers la bande-annonce de Going South, le dernier film de Dominic présenté pour la première fois à Visions du Réel il y a quelques semaines.

 

suggestions

Ce qui n'est pas donné est perdu BLOGUES
Entrevue avec Hirokazu Kore-eda (2011) BLOGUES
Ce qui va à l'un ne va pas nécessairement à l'autre BLOGUES

Votre Commentaire