Cinémathèque Québécoise

Popeye (1933-1939)

par Marco de Blois

Le mercredi 6 février, la Cinémathèque québécoise propose un programme consacré au personnage de Popeye des années 1930. Toutes les copies (16 mm et 35 mm) viennent des collections de la Cinémathèque. Retour sur cette production qui, dans l’histoire du cartoon hollywoodien, apparaît rétrospectivement atypique.

Max et Dave Fleischer (respectivement producteur et réalisateur) mettent au monde, dans les années 1920 et 1930, quelques-uns des personnages les plus célèbres du cartoon hollywoodien : Koko the Clown, Betty Boop et Popeye. Auteurs d’une production abondante, ils signent à cette époque leurs meilleurs films, réussissant sans conteste le passage au parlant. L’esthétique des Fleischer est unique, singulière, voire étrange; elle ne correspondra jamais aux canons hollywoodiens qui s’imposeront par la suite. Ainsi, leurs films se distinguent radicalement de ceux de la concurrence, c’est-à-dire Disney, la MGM (Joseph Hannah, William Barbera, Tex Avery) et la Warner (Chuck Jones, Bob Clampett, Friz Freleng). Les cartoons de la MGM et de la Warner connaîtront leur âge d’or dans les années 1940 et 1950, tandis que Popeye connaîtra une autre vie quand la Paramount se départira des Fleischer pour poursuivre la production des Popeye sous la nouvelle bannière Famous Studios dans les années 1940.

En ce qui concerne tout particulièrement la série des Popeye, on note chez les Fleischer une absence totale de personnages anthropomorphiques. Les films prennent place le plus souvent dans un cadre prolétaire urbain, reposant sur un réalisme social qui permet d’identifier nettement une époque, un lieu et un contexte économique. Les récits s’enrichissent parfois d’étonnantes touches de surréalisme et d’érotisme (surtout par le biais du personnage de Betty Boop) et de références au jazz.

La sélection comprend deux featurettes, c’est-à-dire des cartoons en couleurs et d’une durée plus longue que la moyenne, soit une vingtaine de minutes au lieu des sept ou huit habituelles. Popeye, Olive Oyl, Bluto et Wimpy distilleront une bonne dose de bonne humeur.

Source de la photo : drgrobsanimationreview.com


4 février 2019
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
49Tweet about this on Twitter
Twitter