Éditos

Les mots des autres

par Helen Faradji

Une campagne vipérine, une élection-sanction et nous voici tous, au sortir d’une méchante gueule de bois, à attendre de constater, avec une anxiété non dissimulée, à quelle sauce on va se faire manger cette fois. Keep calm and… comme disent les poètes.

Si le cinéma, on le sait depuis le temps, n’a jamais réellement changé la face du monde, il peut tout de même parfois trouver les mots pour réconforter, changer les idées, amuser, inspirer, faire rêver. Et même, avec chance, aider à oublier. Petit florilège de beaux mots de cinéastes, histoire de se rappeler, en ces temps moroses, que toutes les utopies sont bonnes à prendre, mais surtout que par le biais du cinéma, on peut bel et bien parler de tout le reste.

« Celui qui trahit une seule fois ses principes perd la pureté de sa relation avec la vie. C’est pourquoi le cinéaste qui dit faire un film de transition, comme pour accumuler des forces en vue de pouvoir enfin réaliser le film de ses rêves, trompe. Pire, il triche avec lui-même et il ne fera jamais son film » – Andreï Tarkovski

« J’ai un vieux principe : essayer dans la mesure du possible d’emmerder complètement quelqu’un, à défaut de le passionner » – Claude Chabrol

« Il faut résister à la tentation de tout montrer, sous peine de tomber dans la pornographie » – Robert Bresson

« Et si le bonheur, au contraire, c’était de se défendre des images ? De n’imiter personne pour être quelqu’un ? (…). De recommencer le monde chaque matin, à chaque mot ? » – Pierre Perreault

« Si je n’ai pas l’éloquence facile, j’oserai dire que j’ai l’image plutôt facile » – Michelangelo Antonioni

« J’aime Clint Eastwood parce qu’il n’a que deux expressions : l’une avec chapeau, l’autre sans » – Sergio Leone

« Celui qui n’a pas d’ennemi n’a pas de caractère » – Paul Newman

« Ce qui me plaît dans l’idée de faire un film, c’est de penser que ça confortera ceux qui pensent être les seuls fous au monde et qui soudainement, réalisent qu’ils ne sont plus seuls, qu’ils sont au moins deux » – Terry Gilliam

« Il est possible de tirer un profond plaisir de toute chose si l’on veut bien y consacrer un peu de temps afin d’en savoir plus. » – Francis Ford Coppola

« Difficile de dire si les grands mythes restent toujours magiques parce que ce sont des mythes ou si la magie est une illusion créée par nous autres, qui les recevons » – Ingmar Bergman

« J’ai besoin du cinéma pour apprendre à aimer le monde » – André Téchiné

« On peut aimer que le sens du mot art soit tenté de donner conscience à des hommes de la grandeur qu’ils ignorent en eux » – André Malraux

« Faire un film, c’est montrer la marquise qui sort à cinq heures, c’est échafauder une fiction, c’est choisir une partie du monde et oublier volontairement le reste, c’est accepter de passer pour un idiot, un primaire ou un frivole, c’est accepter d’être jugé par ses contemporains. Vouloir tout mettre dans un film (principe de l’amalgame) ou n’y mettre rien (principe de l’avant-garde), c’est empêcher les autres de porter un jugement en les terrorisant par l’obscurité des intentions » – François Truffaut

Bon cinéma, malgré les nouveaux vents.


10 avril 2014