Éditos

Nouvelles cinéma 29/09/17

par Apolline Caron-Ottavi

En attendant de voir Blade Runner 2049 (qui ouvrira le Festival du Nouveau Cinéma le 4 octobre et sortira en salles le 6 octobre), on peut lire ce texte d’Adam Nayman sur l’œuvre de Denis Villeneuve à l’occasion de la rétrospective qui lui est consacrée à la Cinémathèque du TIFF (en anglais).

Le Devoir relate justement les propos de Denis Villeneuve sur son nouveau film, qui suscite beaucoup d’attentes (en français).

Et à ce propos, si vous n’avez pas tout suivi cette semaine, un petit rappel de ce qui s’en vient, entre autres, au 46e Festival du Nouveau Cinéma qui a tenu sa conférence de presse mardi (en français).

Du côté de l’animation : World of Tomorrow Episode 2: The Burden of Other People’s Thoughts de Don Hertzfeldt a fait sa première au Fantastic Fest. Un critique d’Indiewire en fait un éloge inconditionnel (en anglais).

Pour accompagner le cycle Cinéma Punk : le chaos et la fureur qui a lieu à la Cinémathèque québécoise jusqu’au 3 octobre, une exploration sonore et musicale du cinéma punk à écouter avec le podcast de Planète sauvage sur choq.ca (en français).

À écouter également, un podcast où William Friedkin et Darren Aronofsky discutent ensemble du nouveau film de ce dernier, Mother! (en anglais).

Pour les oreilles toujours, un podcast sur le Free Cinema, « nouvelle vague » assez méconnue du cinéma britannique de la fin des années 1950 aux débuts des années 1960 (en français).

Une entrevue avec David Lynch à propos de David Bowie et de la musique ayant inspiré la nouvelle saison de Twin Peaks (en anglais).

Une longue réflexion (qui date du printemps mais vient d’être publiée en ligne) de Matthew Hays sur l’affaire Claude Jutra (en anglais).

Dans Le Monde, un portrait de Kathryn Bigelow (en français).

Une entrevue avec Jonas Mekas dans The Village Voice (en anglais).

On ne revient jamais assez sur les films de Charlie Chaplin. Un essai sur la scène d’ouverture de City Lights (en français).

Un texte d’opinion sur la façon dont Netflix néglige les classiques de l’histoire du cinéma (en anglais).

 

 


29 septembre 2017