Festivals

Palmarès des 2ème European Animation Awards (EEA)

par Nicolas Thys

Samedi 9 décembre, la ville de Lille en France accueillait la deuxième cérémonie des European Animation Awards (EAA) ou Emile Awards. Ces prix, à l’instar des Annie Awards pour les Etats-Unis, récompensent le cinéma d’animation européen. Ils sont 18 répartis entre différents corps de métiers que ce soit dans le court-métrage, le long-métrage et la série télévisée. S’ajoutent à ces derniers le prix Lotte Reiniger qui vient couronner une carrière au service de l’animation. Après Richard Williams en 2017, c’est Clare Kitson qui l’a reçu notamment pour ce qu’elle a fait au sein de la chaine Channel 4 entre 1989 et 1998, coproduisant certains des plus importantes personnalités du cinéma d’animation.

La cérémonie a duré deux heures et elle a été marquée par une omniprésence des Danois, des Français et des Irlandais qui ont remporté quasiment tous les prix, avec notamment un sans faute de la série La Quête héroïque du valeureux Prince Ivandoe avec quatre statuettes. Mais, le plus grand moment fût probablement la projection sur grand écran après la cérémonie d’une version restaurée de Yellow submarine de George Dunning qu’on revoit toujours avec grand plaisir et qui fête cette année son cinquantième anniversaire. Hymne à la musique pop, à l’animation psychédélique et, à toute une époque foisonnante, il procure l’effet du LSD pendant 1h30 avec une redescente bien plus agréable. Les couleurs et la folie furieuse des auteurs du film n’ont pas pris une ride !

Retrouvez le palmarès complet ci-dessous :

 

     Court-métrage :

  • Meilleur court-métrage étudiant : ​Enough d’Anna Mantzaris (Royaume-Uni)
  • Meilleur réalisation pour un court-métrage d’animation : Ce magnifique gâteau de Emma De Swaef & Marc James Roels (Belgique – France – Pays-Bas)
  • Meilleurs décors et design de personnages dans un court-métrage d’animation : (Fool) Time Job de Gilles Cuvelier (France)
  • Meilleur film de commande : ​A most precise and nuanced look into the life of the man, legend and visionary – Martin Luther de Magnus Igland Møller (Danemark)

 

     Production télévisée :

  • Meilleure realisation pour une production télévisée d’animation : ​The Heroic Quest of the Valiant Prince Ivandoe de Christian Bøving-Andersen, Eva Lee Wallberg (Danemark)
  • Meilleur scénario pour une production télévisée : ​Kim Fupz Aakeson, Ida Mule Scott (scénaristes) pour Vitello – Vitello Gets a Yucky Girlfriend (Danemark)
  • Meilleur storyboard pour une série TV : Kenneth Ladekjær, Eva Lee Wallberg (storyboarders) pour ​The Heroic Quest of the Valiant Prince Ivandoe (Danemark)
  • Meilleure animation de personnages pour une production télévisée : Tina Lykke Thorn, Henrik Sønniksen, Mikkel Vedel & Eva Lee Wallberg (co-animateurs) pour The Heroic Quest of the Valiant Prince Ivandoe (Danemark)
  • Meilleurs décors et design de personnages pour une production télévisée : Mikkel Sommer, Birk Von Brockdorff (co-designers) pour ​The Heroic Quest of the Valiant Prince Ivandoe (Danemark)
  • Meilleure bande-originale pour une production télévisée : Yan Volsy, Pablo Pico (compositeurs) pour Un homme est mort (France)
  • Meilleur design sonore pour une production télévisée : Célia Sayaphoum (designer son) pour Athleticus – Middle-distance running (France)

   

     Long métrage

  • Meilleure réalisation pour un long métrage d’animation : Nora Twomey (réalisatrice) pour Parvana, une enfance en Afghanistan (Irlande, Luxembourg, Canada)
  • Meilleur scénario pour un long métrage d’animation : Denis Do & Magali Pouzol (scénaristes) pour Funan (France, Belgique, Luxembourg, Cambodge)
  • Meilleur storyboard pour un long métrage d’animation : Giovanna Ferrari, Julien Regnard, Stuart Shankly (storyboarders) pour Parvana, une enfance en Afghanistan (Irlande, Luxembourg, Canada)
  • Meilleure animation de personnages pour un long métrage d’animation : Fabian Erlinghäuser, John Walsh, Lorraine Lordan, Jeremy Purcell, Viktor Ens, Nicolas Debray, Geoff King & Emmanuel Asquier-Brassart (animateurs) pour Parvana, une enfance en Afghanistan (Irlande, Luxembourg, Canada)
  • Meilleurs décors et design de personnages pour un long métrage d’animation : Ciaran Duffy, Reza Riaihi (directeurs artistiques), Sandra Andersen (designer de personnages) pour Parvana, une enfance en Afghanistan (Irlande, Luxembourg, Canada)
  • Meilleure bande-originale pour un long métrage d’animation : Mikel Salas (compositeur) pour Another day of life (Pologne, Espagne, Belgique, Allemagne)
  • Meilleur design sonore pour un long métrage d’animation : Nicolas Leroy, Michel Schillings, Nicolas Tran Trong (designers son) pour ​Funan (France, Belgique, Luxembourg, Cambodge)

11 novembre 2018
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter